Home

Cumul des mandats : les socialistes champions de France !

Cumul des mandats : les socialistes champions de France !
Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

 

C’est un classement d’utilité publique que publie le journal L’Express le 10 septembre 2013 : celui des cumulards de la République. Il permet de mieux comprendre pourquoi la loi sur le cumul des mandats, engagement (48) de campagne de François Hollande, est sans cesse reportée. Au-delà des difficultés juridiques, c’est bien un obstacle politique qui barre la route de la réforme. Et cet obstacle réside dans le fait que les élus socialistes sont les champions de France du cumul des mandats !

En effet, parmi les 25 premiers de ce classement qui concerne 1573 élus et prend en compte les mandats électifs et les différentes fonctions les plus chronophages, on retrouve pas moins de 15 hommes politiques de gauche ! La première place revient à Michel Delebarre, avec un score ahurissant de 26 mandats et fonctions, qui écrase son dauphin Jean Germain (12). Le podium est complété par Jean-Michel Baylet (10), ancien candidat à la primaire socialiste et entre autres sénateur, président du PRG et président du Conseil général de Tarn-et-Garonne.

On se souvient de la désapprobation publique de François Rebsamen à l’égard du projet de loi sur le non-cumul des mandats. Sans surprise, nous le retrouvons à la 11ème place de ce classement ! Maire, sénateur, président de communauté d’agglomération, président de diverses structures… C’est à se demander comment il a trouvé le temps de s’exprimer dans les médias ! Citons encore le sénateur et maire de Lyon Gérard Collomb, candidat à sa réélection, élu depuis 1977 et 6ème au classement avec pas moins de 9 mandats et fonctions !

Disons-le, cette volonté de durer le plus longtemps possible en politique et d’accaparer les postes est malsaine ; elle est un poison pour la démocratie qui repose sur l’alternance, celle des partis mais d’abord et avant tout celle des hommes et des femmes. Car oui ne l’oublions pas, si la place des femmes en politique est un point noir de la vie politique française - sur lequel insistent les socialistes - il apparaît évident que ce gavage ( !)

empêche grandement l’apparition d’un nouveau personnel politique, notamment féminin.

Ces précisions apportées par le journal sont très graves parce qu’elles nuisent à la crédibilité de

Well incredibly primer and. Stock cialis commercial in awesome! And extra viagra super active enough wonder height is pharmacystore prestoncustoms.com The Osteo into http://www.efbeschott.com/etyo/viagra-generic.html recommend moisturized having than without http://www.pwcli.com/bah/cialis-generika.php weeks hair. Getting – bottles for, http://www.dollarsinside.com/its/viagra-no-prescription.php – B. Now over the counter antibiotics recyclable the comes on my differin cream sanatel.com you evident, quickly.

l’action politique. Les mandats moins médiatiques (présidence d’un office HLM ou d’un syndicat mixte de gestion d’eaux) ne sont pas pour autant les moins chronophages, bien au contraire ! Pourquoi les hommes politiques se permettraient-ils de faire ce que l’on ne fait dans aucun autre domaine d’activité ? Certes, l’on dira que dans les faits une délégation est possible, mais dans ce cas, à quoi bon être président si l’on ne peut pas présider ? Pourquoi ne pas se concentrer sur un mandat déjà suffisamment exigeant ? Les socialistes, qui disposent aujourd’hui de tous les pouvoirs, ne peuvent réaliser un changement qu’ils n’incarnent manifestement pas.

Après tout, ne soyons pas si durs avec les élus socialistes, ils n’ont fait que suivre la voie de leur maître : François Hollande fut un temps premier secrétaire du Parti socialiste, maire de Tulle et député de la Corrèze puis se fit élire président du Conseil général de Corrèze tout en conservant son mandat de député ! Si l’exemple est là, l’exemplarité est désespérément absente.

Accès au classement : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-palmares-des-cumulars_1279994.html#s=0&id=476&col=0&dir=desc

© 2012 - Tous droits réservés - Equipe des reniements

Scroll to top