Home

Au gouvernement un fraudeur peut en cacher un autre

Au gouvernement un fraudeur peut en cacher un autre
Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Ce jeudi 4 septembre, on apprend que le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Thomas Thévenoud démissionne du gouvernement Valls II pour des « raisons personnelles ». Quelques minutes plus tard, les « raisons personnelles » se transforment en « non-conformité avec le fisc (retards de déclarations et de paiements).

Il y a seulement 10 jours, Thomas Tévenoud était député de Saône-et-Loire depuis juin 2012, avant de trahir la confiance du Président et du Premier Ministre plus grave encore il avait trompé les électeurs de sa circonscription comme l’exprime très justement l’eurodéputé et conseiller régional de Bourgogne, Arnaud Danjean, sur son compte Facebook : «  En tant que citoyen, en tant qu’élu, en tant que Saône-et-Loirien, ce qui me choque le plus dans le cas de Thomas Thevenoud, ce n’est pas tant qu’il ait pu être nommé au gouvernement (après tout, il fut nommé dans l’urgence & les mécanismes de contrôle ont fonctionné rapidement), mais bien qu’il ait eu l’indécence de se présenter en 2012 devant les électeurs du Mâconnais alors qu’il était déjà en contravention fiscale! Ministre, c’est une nomination & la responsabilité revient donc au Président & au Premier Ministre. Député, c’est une élection par les citoyens et pour les citoyens, il est donc particulièrement scandaleux que Mr Thevenoud ait trompé les Saône-et-Loiriens. » car le désormais ex-secrétaire d’Etat était en délicatesse avec les règles fiscales durant les trois dernières années.

Monsieur Thévenoud alors parlementaire était membre de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac et s’était placé en donneur de leçon, rappelons-nous ses propos dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale :

“Chaque euro pris sur l’évasion fiscale, c’est un euro de moins prélevé sur l’ensemble des Français et surtout les plus modestes”.

“Faites repentance fiscale parce que le compte à rebours va s’enclencher”

“Jérôme Cahuzac? J’ai une question toute simple à lui poser : pourquoi a-t-il menti à la représentation nationale? Pourquoi il s’est menti à lui-même? (…) Cahuzac est un ancien collègue, ça a été un ministre qui avait un savoir-faire, mais il nous a menti et c’est une véritable trahison.”

“La lutte contre la fraude fiscale est devenue aujourd’hui un enjeu majeur (…) Derrière l’expression pudique d’optimisation fiscale se cache une réalité cruelle: des pertes de recettes importantes pour l’Etat et le comportement déviant d’un certain nombre de grandes entreprises. (…) A l’heure où des efforts sont demandés aux Français cela ne peut plus durer.”

“J’ai déjà travaillé sur les questions d’optimisation fiscale, que se soit pour les grands groupes de tabac ou l’industrie traditionnelle. La nouvelle économie doit payer des impôts quelque part, sinon ce n’est pas seulement un problème de financement des Etats, mais de démocratie”. 

Encore une fois par cette démission forcée la France est de nouveau affaiblie.

Les mêmes qui prônaient l’exemplarité et le retour de la République irréprochable jouent avec elle au risque de la mettre en péril. Hollande, Valls et le Parti Socialiste abîment chaque jour par leur irresponsabilité et leur amateurisme nos valeurs et notre image dans le monde.

© 2012 - Tous droits réservés - Equipe des reniements

Scroll to top